Dernières publications

Domogik au Laval Virtual 2013 !

Le week end dernier, nous étions 2 membres de l’équipe de Domogik au salon Laval Virtual 2013 où nous avons eu la chance d’avoir un joli stand grâce au LUG local : MayLUG. Encore merci à Marc-Henri au passage!

Nous avons été présents du samedi milieu de matinée au dimanche après-midi et nous avons pu faire une démonstration de Domogik au grand public (le WE du salon étant réservé au particuliers). Nous avions aussi une maquette xPLDuino sur le stand.

La salon a été très intéressant. Nous avons pu voir que finalement peu de gens connaissent vraiment la domotique et que ceux qui connaissent le principe sont souvent perdus entre les différentes technologies ou ne savent pas vers quoi se tourner. Assez étrangement, tout le monde s’est extasié devant le lapin vert qui allume la lumière (un nanoztag sur un mir:ror avec un scénario qui le lie avec une lampe de bureau branchée sur un prise chacon) mais personne n’a cherché à savoir comment dans l’interface on créée ce scénario. Ce type d’interactions entre les objects a grandement intéressé les gens qui du coup découvraient un aspect plus ludique de la domotique (poser un porte clé sur un lecteur RFID en rentrant, avec pour effet d’ouvrir les volets, lancer la musique, …).
La question qui est revenue souvent est l’utilisation sur smartphone ou tablette (plus Android qu’iOS au passage) avec régulièrement la question de la sécurité (comme quoi les gens y sont un peu sensible finalement!).

Sur le stand nous avions entre autre une carte IPX800 v3 et on peut dire qu’elle a assez intéressé les personnes qui réfléchissaient sur une rénovation/construction.

Concernant l’interface de Domogik, les gens ont trouvé ça sympa et réactif. Il s’agissait de celle de Domogik 0.3 (actuelle branche default).

Et voici les photos :

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

 

Habiller les câbles d’une TV murale (quand les prises n’étaient pas prévues)

Aujourd’hui, point de domotique! Mais je vais vous montrer comment j’ai habillé les câbles de ma TV murale (et du raspberry qui se cache derrière). Voici la problématique : j’ai une TV accrochée au mur sans prises à l’emplacement de la TV. De la TV aux prises il faut : descendre d’un mètre, longer un mur sur 1,5m, tourner en suivant le mur et 30cm plus loin on tombe sur la prise de courant, la prise TV et 3 prises RJ45. Je souhaite cacher tous ces câbles mais avoir au niveau de la télévision un peu de marge en terme de prises : pour le moment, seule la TV est alimentée sur le 230V (le raspberry est pour le moment alimenté via le port usb de la TV).

Les fournitures

Voici ce que j’ai choisis d’un point de vue câbles :

  • un démultiplicateur qui sera caché dans le cache sous la TV
  • un démultiplicateur pour la prise murale (ma femme chargeant souvent son pc portable dans la chambre
  • une rallonge avec du câble fin pour aller du démultiplacateur sous la TV au démultiplicateur sur le mur
  • le câble réseau pour le Raspberry
  • le câble antenne

Et voici pour le reste :

  • 2 planches de medium de 7cm * 1m
  • 1 planche de medium de 20cm *1m
  • des aimants
  • des morceaux de tasseaux
  • des vis

Montage du cache

Bon, j’avoue, je m’y suis pris à trois fois… Assez naïvement, je me suis dit que de la colle suffirait. Soit ma ni clou ni vis n’a pas supporté la fraîcheur de mon garage, soit malgré des griffures c’est mal adapté au medium… Pour le second essai j’ai sorti des équerres… qui n’étaient au final pas tellement d’équerre et me donnaient un cache étrange tout autant que bizarre.

Ma meilleure méthode restant au final d’assurer le maintien des planches de medium grâce aux morceaux de tasseau de bois. Les vis se retrouvant à l’intérieur on a une finition impeccable.

Voici ce que donne le cache non monté :

Notez les plaques métalliques fixées au mur et les aimants fixés dans le cache. Ceci permet de le fixer sans vis apparente, d’éviter qu’il tombe, même lors d’un choc et surtout de garder une facilité d’accès en cas de besoin. Une fois positionné ça donne ceci :

Les plinthes

Il reste maintenant à mettre les plinthes en place et à faire passer les fils derrière les plinthes. Déjà voyons ce que donne la sortie des fils une fois qu’on les a mis derrière le cache :

Inutile de dire qu’une plinthe plate sera inutile ici, à moins de creuser une saignée dans le mur. J’ai donc choisi des plinthes en bois où il y a une petite goulotte qui permet de faire passer un gros câble. Comme j’en ai 3 j’ai agrandi la goulotte et creusé au niveau de la jonction avec le cache pour faciliter le passage des câbles :

Et voici le résultat des plinthes une fois posées :

Et un petit focus sur le bloc de prises murales :

J’ai ménagé pour chaque câble une sortie dans la plinthe juste sous la prise qui va bien. On voit donc un minimum possible de câbles et il est toujours possible de débrancher la TV et tout ce qui y est lié si on le désire (en cas d’orage, de départ en vacances, etc). Le démultiplicateur est bien sûr inutile pour la TV mais va permettre de brancher d’autres appareils de temps à autres.

Vue d’ensemble

Et voici pour finir la vue d’ensemble. Notez qu’il me reste encore à peindre le cache dans une couleur plus sexy.

Et avec le cache ouvert :

En optimisation il faudrait que je retaille les câbles pour éviter les enroulements disgracieux derrière le cache. Il reste également suffisament de place pour loger mon raspberry ici si un jour je souhaite le déplacer de derrière la télévision. Je peux également ajouter facilement un montage arduino au besoin.

 

 

 

Domogik : nouveau hub en python

Aujourd’hui un nouveau hub (enfin qui existait déjà mais n’était pas officiel ni intégré) est utilisé par défaut dans Domogik. Ce hub est en python et a comme avantage de ne pas avoir un comportement erratique sur certaines plateformes (dont la mienne…) ni une ano du hub en C. Mais surtout ce hub permet enfin d’avoir des vrais logs au niveau du hub xpl (bien pratique pour les développeurs) et des stats sur les clients xpl qui y sont connectés (nombre de messages par client, nombre de messages invalides, états des clients même disparus ou éteinds, etc) et également il logge par défaut tous les messages invalides dans un fichier (plus de doute du style : « mon message a bien été vu ? ».

Bien entendu, comme nous ne sommes pas des tyrans, l’ancien hub est toujours présent. Il peut être choisi lors de l’installation (./install.sh –hub_c) ou en modifiant les fichiers de configuration. Le switch de l’un à l’autre se fait très simplement.

La doc du hub est disponible ici : http://docs.domogik.org/domogik/dev/en/xplhub/index.html

Joyeuses fêtes!

Quasiment 4 mois sans news! Je m’égare!

Plus sérieusement, ce blog n’est pas mort (mon alarme non plus, Domogik non plus). Mon temps libre a pris une claque par contre ces derniers temps, et le blog en a pâti.

2013 devrait être plus tranquille et je pourrais reprendre mes différents projets (l’alarme, le robot) en parallèle de Domogik.

Quoi qu’il en soit, Joyeuses fêtes à tous et rendez-vous en 2013 pour un rythme plus soutenu!

 

Du vinaigre…

Il existe plein de produit qui nous sont vantés pour leur efficacité à détruire les tâches et déboucher ce qui se bouche… Avant d’utiliser ces produits (nocifs pour l’environnement), pensez aux produits plus naturels comme … le vinaigre blanc d’alcool!

Essayez, ça enlève énormément de choses (surtout quand on laisse agir) et ça débouche bien aussi!

C’était le message écolo?(non), développement durable? (non), éco citoyen? (non), pratique (ça oui!) du jour.

 

Arduino et télévision avec port usb

Aujourd’hui je me suis livré à une petite expérience intéressante. J’ai une télévision LCD (des plus classiques) et équipée d’un port usb. En branchant un arduino Uno dessus on remarque que l’arduino est alimenté quand la télévision est allumée et éteind lorsqu’elle ne l’est plus. En ajoutant une liaison radio (bluetooth, xbee, 433MHz, …) on peut donc réaliser un module domotique allumé lorsque la télévision l’est. Ceci pourrait permettre en vrac :

  • de connaître l’état de la télévision.
  • d’ajouter un éclairage derrière la télévision qui serait effectif uniquement quand la télévision est allumée (et commandable à distance aussi) pour le confort des yeux.

Une corniche de leds RGB DIY

Vous vous rappelez peut être de mon montage arduino pour contrôler un ruban de leds RGBs ? Ces derniers jours j’ai enfin mis en place ce montage… On reprend donc le même projet mais 1 ans plus tard et avec quelques modifications donc…

Ce qui a changé en 1 an

L’IDE arduino a changé et les librairies réseaux aussi. Alors qu’à l’époque je devais modifier les librairies, maintenant il suffit d’utiliser celles de l’IDE 1.0.1. Ceci a impliqué une petite modification du code.

J’ai refais le circuit électronique en version plus « solide » : le circuit a été optimisé, préparé pour recevoir un éventuel second ruband de leds (ou doubler la puissance si je veux ajouter de la longueur plus tard) et surtout j’ai remplacé les connecteurs « trous » par des mini borniers qui empêchent tout débranchement imprévu.

Le boitier rail din a été fini et (malgré les précédents charcutages) ressemble à quelque chose.

Et surtout, j’ai mis en place la corniche et le contrôle manuel!

Ce qui va changer à la rentrée

Mes besoins ayant évolués depuis le prototype, je vais réaliser quelques modifications dans le code. J’en parlerais dans un autre artcile.

Présentation

Le montage

Je reviendrais sur le détail du montage électronique une autre fois.  Voici juste une vue du boîtier rail din fermé :

 

 

La commande manuelle

Pour que la corniche soit « WAF compliant » il fallait un contrôle manuel et bien intégré. La tête de lit étant positionnée sous la corniche, on a choisi d’ajouter un contrôle au niveau du milieu de la tête de lit (et comme on change de lit, on en a profité pour remonter les 2 interrupteurs déjà existant qui étaient trop bas) :

Le trou est traversant (le garage étant de l’autre côté du mur, les câbles passeront par là) :

Du côté garage, après mise en place d’un boîtier en bas à droite de la photo (et d’un cable pour valider la longueur de câble nécessaire), on obtient :

Maintenant passons à la création de la commande. J’ai acheté un obturateur qui sert juste à boucher un trou logiquement :

J’ai percé 2 trous dedans pour y faire passer un potentiomètre et un bouton et un petit circuit avec des minis borniers pour faciliter la maintenance. Face arrière :

Face avant :

Une fois la boîte encastrable scellée et la peinture du mur faite, il ne reste qu’à passer le cable (ici du câble RJ45) :

Le fil vert sur le bouton vert… Le fil rouge sur le bouton rouge…

On referme. Joli non ?

Et une vue d’ensemble sans la corniche. Ca a plus de gueule qu’au début hein!

 

Du côté du garage, l’autre extrémité du câble a un embout RJ45 et est branchée directement sur le montage (en bas à gauche) :

La corniche

Voici à quoi ressemble la corniche que j’ai installé :

Voici ce que j’avais avant :

Le but du jeu étant de ramener des câbles au niveau de la jonction mur/plafond. Ayant de la chance, derrière ce mur j’ai le garage et il me suffit de faire un trou traversant (40cm à percer quand même!). Pour celà, on sort l’artillerie lourde :

Et on obtient un trou plus ou moins sexy :

Et l’autre extrémité dans le garage :

J’accroche des équerres à la corniche :

Et je mets en conséquence quelques chevilles le long du plafond pour l’accrocher :

Et on fait un premier test de mise en place :

La peinture de la corniche et le positionnement du ruban de leds plus tard, on obtient :

J’ai fait un câble de connexion qui traverse simplement le mur. D’un côté on a le connecteur pour le ruban de leds :

Et de l’autre les fils simplement étamés pour être connectés à un adaptateur RJ45 <=> borniers :

L’adaptateur câché dans sa boîte :

L’autre extrémité du câble RJ45 arrive sur le boîtier du montage en haut à gauche :

Et le rendu final :

Et une vidéo pour finir

La vidéo est légèrement mal orientée mais bon…

Test d’une carte relai commandée par un arduino

Aujourd’hui testons le contrôle d’une carte relai avec un arduino. Cet article n’est pas titré comme faisant partie de l’alarme car il peut rentrer dans bien d’autres domaines : commande de lumières en courant fort, de moteurs, gestion du chauffage, etc.

Présentation de la carte

Cette carte achetée sur ebay pour 7$ comporte 4 relais 10A 250V/AC, 10A 30V/DC. On peut donc faire quelques trucs utiles avec ;) . Dans un premier temps elle me servira uniquement à activer les sirènes de mon alarme. Mais il est fort probable que j’en achère une seconde avec 8 relais ce coup-ci quand j’attaquerais la gestion de mon chauffage.

De dimension correcte (environ 55mm * 75mm), elle semble de bonne facture et a 1 trou de fixation à chaque coin.

Pour contrôler les relais, rien de plus simple : il suffit de jouer avec des niveaux haut ouo bas TTL (0V ou 5V) sur les 4 entrées destinées à contrôler les relais (en haut sur la photo). Les 2 pins restant servant à l’alimentation 5V et à la masse. Rien de complexe donc!

Le test

Pour tester la carte, j’ai fait un petit montage simple avec 4 leds en sortie des 4 relais. Voici le montage :

Et voici le code qui ne mérite pas plus de commentaires que ceux que j’ai mis dedans :

#define RELAY_1 2
#define RELAY_2 3
#define RELAY_3 4
#define RELAY_4 5

void setup() {
    // on initialise les sorties et on éteind les leds connectées
    pinMode(RELAY_1, OUTPUT);  
    digitalWrite(RELAY_1, HIGH);
    pinMode(RELAY_2, OUTPUT);  
    digitalWrite(RELAY_2, HIGH);
    pinMode(RELAY_3, OUTPUT);  
    digitalWrite(RELAY_3, HIGH);
    pinMode(RELAY_4, OUTPUT);    
    digitalWrite(RELAY_4, HIGH);
}

void loop() {
    // on allume la led de chaque relai chacune à son tour
    pulseRelay(RELAY_1);
    pulseRelay(RELAY_2);
    pulseRelay(RELAY_3);
    pulseRelay(RELAY_4);
}

void pulseRelay(int pin) {
    // pendant 3s on allume la led du montage
    digitalWrite(pin, LOW);
    delay(3000);
    // et on l'éteind
    digitalWrite(pin, HIGH);
}

Et une petite vidéo pour vous prouver que ça fonctionne ;)

 

Domogik 0.2.0 beta1 et Domoweb 0.2.0 beta4

Celà fait maintenant quelques jours que sont sortis Domogik 0.2.0 beta1 et Domoweb 0.2.0 beta4. L’annonce est disponible sur le forum de Domogik. N’hésitez pas à la tester!

La grosse nouveauté de Domogik 0.2.0 est la manière de gérer les plugins. J’en reparlerais dans un futur billet. Quelques semaines vont encore s’écouler avant la sortie finale, non pas à cause des derniers coups de polish à mettre sur le code, mais à cause de l’écosystème lié aux packages qu’il nous faut finir de mettre en place.

 

XBMC et xPL

Un billet bookmark pour vous parler d’un addon xPL pour XBMC. Ne l’ayant pas encore testé, je vous invite à regarder ici pour avoir plus d’informations.